la joie, la nature et le ride !!

On change un peu du bord de mer.

Samedi direction Mézières sur Couesnon en breton  Magoerioù-ar-C’houenon, commune rurale d’un peu plus de 1400 habitants située entre Fougères et Rennes. Dans la Vallée, il y a  une rivière au milieu de la forêt pleine de dénivelés et de chemins en tous genres largement de quoi s’amuser des heures et c’est ce qu’on a fait.

mezieres-sur-couesnon.lusine-deau-potable-du-bassin-rennais-definitivement-ferme

Le départ se fait d’un petit château à 1 km sur la gauche de la sortie du bled, il y a largement de quoi se garer.Une fois les bikes sortis de la voiture c’est parti mon kiki!! Là on traverse la route pour prendre un petit chemin en face du parking, on part à gauche vers le lavoir, on traverse un pont puis on suit le sentier. Arrivé sur un petit parking, on prend le single qui monte à droite et là putain que ça monte. Quand on vient tout juste de commencer on sent vite les cuisses chauffer, pour notre part on a porté. En haut on suit le single en bordure des champs, ça monte, ça descend une bosse par-ci, une racine par-là, attention ça peut surprendre…mézière

Au bout de ce single on prend à gauche et ça descend sévère mais ça se fait bien, en bas on prend à gauche et on traverse le pont, attention la marche est haute, quelques mètres plus loin sur la gauche on passe sous un tunnel et on remonte jusqu’à la route. Là, on prend direction les murs d’escalade et on longe la rivière pendant un petit moment. Arrivé à un autre pont, prendre à droite et continuer de longer la rivière mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas plat et même attention aux marches et petits passages vicieux. Prendre à gauche et traverser le pont et juste après, nous avons pris une longue « pause » pour pouvoir étudier une énorme descente … oui oui !! on l’a faite, bien sûr et c’est là qu’on voit qu’on manque d’entraînement, pour ma part je mettrais ça sur le dos de mon vélo, il n’est pas encore équipé pour faire de telles acrobaties.

 descente méziere

 

Une fois cette petite « pause » détente terminée, nous sommes repartis. Au bout du chemin il faut remonter un petit peu par la route et dans le virage il faut s’engouffrer dans le bois, attention c’est étroit et la chute doit faire mal car c’est haut. Là on arrive sur une descente ( là où Pierrot a prit sa bûche :) ). On retraverse un pont et on continu pour arriver sur un chemin qui descend bien aussi mais on ne le prend pas on décide de prendre à droite, alors libre à vous de prendre les marches sinon il y a un chemin à droite pour les contourner. On arrive enfin sur le rivage et là pas de difficulté ni de dénivelés c’est tout cool pour rentrer à la voiture et si vous avez un peu de temps sur votre droite, à un moment vous verrez une côte, personnellement je vous conseille de la monter, en portage pour nous, et je vous vous assure une énorme montée d’adrénaline en la descendant, des pu….. de virages en épingle à toute vitesse c’est juste trop bon … On arrive à la route que l’on traverse et pareil on suit la rivière pour arriver  au lavoir du début et à la voiture.

 

3 juillet, 2015 à 1 h 58 min


Laisser un commentaire